DeBoeck_20201102-63.jpg

L'historique de la brasserie

Il faut remonter au XIXème siècle pour connaître les débuts de la brasserie familiale. En 1866, notre ancêtre Pierre De Boeck se lance dans le monde brassicole en fondant la brasserie De Boeck, à Koekelberg (Bruxelles) en Belgique.

 

André, son frère, est lui aussi à la tête d’une brasserie, l’Etoile, située à quelques rues de là.

Ces deux dernières fusionnent rapidement pour donner le nom de brasserie De Boeck Frères.

A cette époque et jusque dans les années 1940, la Belgique comptait plus de 3000 brasseries indépendantes. Cependant avec l'apparition de nombreuses règles et l’augmentation des coûts (du personnel, des matières premières et de l’immobilier), on a assisté à une fermeture en chaîne des petites brasseries. Seules les plus fortunées survécurent.

 

C’est à cette période que la brasserie De Boeck Frères connut une grande expansion, avec de nouvelles fusions, par exemple avec la brasserie de la famille Goossens. Suite aux fusions, le groupe décide de renommer la brasserie « Les Brasseries Unies » afin d’unir leur force pour survivre et lutter contre les grands groupes brassicoles.

batiment brasserie de boeck.JPG

Arrive alors notre grand-père, Michel De Boeck, qui prend la tête du groupe en 1953. Pendant presque 20 ans, il entreprend de gros travaux de modernisation des installations et agrandit certains bâtiments. Il procède également au rachat des dernières brasseries traditionnelles bruxelloises, afin de faire perdurer un savoir-faire et une tradition.

 

Il renomme la brasserie en brasserie De Boeck Frères.

 

Il élargit également la gamme de bières produites, avec une gueuze lambic, bière au goût suret typiquement bruxelloise, qui en a fait sa renommée.

 

Aucune génération de De Boeck n’a manqué à l’appel de la bière depuis 1866. Parents, grands-parents, cousins, petits-enfants, ... la scène brassicole belge est marquée par la famille De Boeck pendant près de 150 ans.

Cependant, en 1969, la brasserie est rachetée par la brasserie Bellevue. Notre grand-père a continué à travailler pour le groupe pendant de nombreuses années, et a continué à produire la bière (dont la Kriek très connue encore aujourd’hui). Vers la fin du 20ème siècle, suite à une restructuration, les bâtiments sont vendus, détruits et remplacés par des immeubles à appartements.

A la place de la brasserie, à Koekelberg, une rue a été créée au nom de la brasserie. La porte d’entrée y est d’ailleurs toujours visible.

 

Tous les ustensiles de la brasserie ont été donnés à plusieurs musées de la bière à Bruxelles et ailleurs en Belgique.

brasserie de boeck bruxelles.JPG

La jeune génération prend la relève

Mais ce n’était que temporaire, car la bière a toujours coulé dans les veines de la famille, notamment dans celles de la nouvelle génération, qui est dorénavant prête à prendre le relais et à remettre la bière De Boeck sur la carte.

Ce sont les 5 enfants (Jérôme, Quentin, Jonas, Florian et Odile) épaulés par Damien De Boeck, fils de Michel De Boeck (dernier propriétaire de la brasserie De Boeck Frères) qui s'y sont lancés.

Contact

120 Rue Saint-Denis, 1190 Forest

 brasseriedeboeck@gmail.com  |  Tel: 0032 477 721 321

  • Noir LinkedIn Icône
  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon

Merci pour votre envoi !